Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/10/2013

Agnés ... ou un peu de "Frêcheur" dans ce monde de brutes.

« Et je ne veux pas porter la responsabilité d’une victoire de Ménard. Ce serait une catastrophe pour la ville, elle serait mise à l’écart pendant six ans et elle n’a pas besoin de cela ». Ainsi donc s’exprime, dans Midi Libre, Agnès Julian, chef d’entreprise et probable, dit-on, candidate à la mairie.

Elle ne manque pas de culot. Vice-présidente du Conseil régional en charge du tourisme, par la grâce de Georges Frêche, qu’a-t-elle fait pour Béziers depuis 2010 ? Qu’a-t-elle apporté à notre ville qu’elle assure tant aimée ? Quel équipement, quelle subvention lui doit-on ? La réponse à ces questions est sans appel : rien !  

Il faut dire qu’Agnès Julian n’est guidée que par une seule chose : sa haine à l’égard de Raymond Couderc. Elle veut se venger de lui. C’est tout. Mais tout ça ne fait pas un programme, bien au contraire.

Pour le reste, elle hésite encore, s’interroge : va-t-elle s’allier avec l’UMP ou le PS, Elie Aboud ou Jean-Claude Gayssot ? Les chefs d’entreprise qui la suivent encore doivent être perplexes. On le serait à moins...  

10/09/2013

Les Biterrois trop « populaires » pour le PS ?

images?q=tbn:ANd9GcSo-99CzCkYD1wbjK8g9R4Q2RZVoytThE99I4dzzpmZJvvKnjg4Tg


Pour certains, il y a vraiment loin des paroles aux actes. Pour preuve, les discours des élus et militants socialistes qui ne cessent de proclamer leur amour du peuple, leur volonté de défendre les classes populaires, et tant d'autres choses pour faire pleurer Margot… Or, dimanche 8 septembre, Nicolas Anoto, enseignant et surtout militant socialiste biterrois – accessoirement directeur de campagne de Pierre Callamand dans le cadre de la primaire pour l'élection municipale de 2014 –, s'est laissé aller à une certaine condescendance voire de la morgue à l'égard des habitants de notre ville.

Ainsi, sur son compte Twitter (photo), il s'est permis d'écrire : « Jamais vu autant de gens en calecon et peignoir qu'en porte à porte un dimanche aprem ». Un mépris à l'égard des Biterrois qui rappelle les « bidochons » de Raymond Couderc. Une énième preuve que ces politiciens n'ont que faire des habitants de notre ville…

 

tw Anoto.JPG